L’Agenda Quatorzième Jours (Catatan Harian Ke-14); 1 Januari 2019.

The Happy Ending Is You – Paint The Sky Red.

Au début de cette année, j’ai essayé de ne pas regarder en arrière, le temps passé. Au début de cette année, je donnerai une grande partie pour écrire sur l’avenir, le temps futur.

Pour moi, l’avenir est un foyer de possibilités pour tous, pour n’importe quoi. On ne peut que devine ça, et tout le monde a toujours peur des conséquences des résultats d’un échec pour l’avenir, qui ne fait pas. Cependant, depuis mon vingt-cinq ans, j’ai appris beaucoup de choses sur l’échec dans tous les aspects. Maintenant, en 2019, au présent, la maturité de la pensée et un apprentissage assez long, j’ai beaucoup réduit ma peur de l’échec, même s’il reste encore de cette peur; comme j’ai fait depuis deux ans.

Avec Le Dieu, je n’ai besoin d’avoir peur de n’importe quoi. Pendant ce temps, j’étais trop longtemps seul en termes de relations d’amour, de relations au sexe opposé, une femme. Je pense que la solitude que j’ai vécue jusqu’à présent suffit à donner beaucoup de leçons. Maintenant, j’ai une autre perspective, c’est qu’en aimant quelqu’un, alors c’est une bénédiction qui a été donnée par Dieu le Très-Grand.

Je crois que dans les jours à venir, Je rencontrerai de bons et merveilleux événements, l’un d’eux rencontre ma futur femme, elle m’aidera du trou noir tout ce temps.

Je crois, je crois encore, je dois croire et je croirai toujours en un avenir meilleur et ferai de son mieux pour lui – ma futur femme et mon futur enfant, pour Lui, Dieu.

*

Di awal tahun ini, aku mencoba untuk tak melihat ke belakang, masa lalu, past; Di awal tahun ini, aku akan memberikan porsi besar untuk menuliskan tentang masa depan, future.

Bagiku, masa depan adalah rumah kemungkinan bagi siapa saja, bagi apa saja. Kita hanya bisa menerkanya atau menduganya, dan setiap orang selalu ketakutan pada hasil berupa kegagalan tentang masa depan, yang belum dilaksanakan. Namun, sejak umur duapuluh lima, aku telah belajar banyak hal tentang kegagalan dalam aspek apa pun. Kini, di tahun 2019, di masa sekarang, dengan bertambahnya usia, dengan semakin matangnya pemikiran, dan melalui pembelajaran yang cukup panjang, aku telah banyak mereduksi ketakutan pada kegagalan, walaupun masih ada sisa-sisa ketakutan itu; dan aku telah mantap untuk melangkah ke depan, seperti yang telah aku lakukan selama dua tahun terakhir.

Bersama Tuhan Yang Maha Agung, aku tak perlu takut pada apa pun. Selama ini, aku terlalu lama sendiri dalam arti relasi tentang cinta, relasi pada lawan jenis, seorang perempuan. Aku berpikir bahwa kesendirian yang selama ini telah aku alami cukup memberikan banyak pelajaran. Kini, aku memiliki cara pandang lain, bahwa dengan mencintai seseorang, maka hal tersebut adalah suatu berkah yang telah diberikan oleh Tuhan Yang Maha Agung.

Aku percaya bahwa di hari-hari ke depan, aku akan menemui kejadian-kejadian baik dan mengagumkan, salah satunya adalah bertemu dengan pasangan sejatiku, yang akan menolongku dari lubang kegelapan selama ini.

Aku percaya, aku masih percaya, aku harus percaya dan aku akan selalu percaya, pada masa depan yang lebih baik, dan melakukan yang terbaik untuknya—calon istri dan calon anakku, untuk-Nya.

Iklan

L’Agenda treizième jours. 21 Novembre 2018.

I grow up then, I come back home / It’s just me representin’ my microphone / When the language formed… – Microphone Anthem, Saint Loco [1].

Ce matin, j’ai lu sur la nouvelle de divorce d’un artiste en Indonésie. L’artiste et son partenaire affichent souvent une romance en devant de la société et en reseaux sociaux. Alors, la société a été choquée par le divorce du couple d’artistes. Ce que je peux apprendre de la nouvelle du divorce concerne la peau externe et la peau interne de la société des classes supérieures. Les artistes indonésiens, qui peuvent être classés dans la classe supérieure, ont toujours une peau extérieure éblouissante, mais qu’en est-il de la peau intérieure de la société des classes supérieures? Je pense que nous pourrions creuser à travers la romance d’Anna Karenina de Leo Tolstoï.

À l’âge de 20 ans, j’ai lu cette roman qui racontais la vie des nobles dans l’environnement de Tolstoï lui-même. Avec observation incisive, Tolstoï a utilisé le roman de la noblesse en Russie pour être affiché. En outre, Tolstoï avait également présenté des formes d’amour et j’étais plus heureux de l’amour idéal du prince Levin et de la princesse Kitty, qui préfèrent rester dans le village et devenir la paysan, ils avaient quitté leur noble caste et même s’ils restaient propriétaires. Comme mon traducteur préféré l’a écrit un jour, le frère de Pramoedya Ananta Toer, à savoir Koesalah S. Toer, c’est que le prince Levin est l’alter ego de Tolstoï lui-même. Avec ses compétences linguistiques, Tolstoï se mêle également à diverses cultures telles que la culture russe, la culture britannique, la culture française et la culture allemande.

Du divorce d’un artiste reconnu en Indonésie à l’affaire d’Anna Karenina, prince Vronsky et Prince Karenin, le mari d’Anna; et je pense qu’il a eu des relations qui ont eu lieu pendant la Première Guerre mondiale et qui ont été écrites par l’ambassadeur de France en Indonésie et l’ambassadeur d’Allemagne en Indonésie avec le titre «Honorer les morts, apprendre du passé et se réconcilier pour l’avenir (Honoring the dead, learning from the past and reconciling for the future)» dans le journal de The Jakarta Post [2]. Je souligne cette phrase:

Reconciliation is the precondition for stable relationships between nations; it is the only way to end the vicious circle of hate and revenge, resentment and extremism. Reconciliation is also crucial inside our societies, lest they breed aggressive ideologies. We should be aware of today’s dangers, like populism and nationalism, which are growing in many parts of the world.

Et,

An ancient and rather infamous proverb says “si vis pacem para bellum”–if you want peace, prepare for war. One hundred years after the end of World War I, we all should have learned our lesson, and know how deadly this notion can be.

Des deux phrases ci-dessus, J’ai essayé de prendre une position neutre dans laquelle je comprenais bien pour former des guerres dans le monde à partir du passé, J’ai dû être capable de comprendre la guerre en moi.

*

Pagi tadi, aku telah membaca tentang kabar perceraian dari seorang artis papan atas di Indonesia. Artis itu dan pasangannya sering menampilkan romantika di depan khalayak dan media sosial. Lalu, mereka digemparkan oleh perceraian dari pasangan artis itu. Apa yang bisa aku pelajari adalah tentang kulit luar dan kulit dalam dalam masyarakat kelas atas. Para artis Indonesia, yang bisa dikategorikan sebagai masyarakat kelas atas, selalu memiliki kulit luar yang mempesonakan, akan tetapi bagaimana dengan kulit dalam dari masyarakat kelas atas itu? Aku mengira bahwa kita bisa menggalinya melalui roman Anna Karenina dari Leo Tolstoy.

Pada umur 20 tahun, aku telah membaca roman itu, suatu roman yang menceritakan tentang bagaimana kehidupan bangsawan di lingkungan dari Tolstoy sendiri. Dengan observasi yang tajam, Tolstoy menggunakan roman kehidupan bangsawan di Rusia untuk ditampilkan. Selain itu, Tolstoy juga menghadirkan bentuk-bentuk cinta dan aku lebih senang dengan cinta ideal dari Pangeran Levin dan Puteri Kitty, yang memilih untuk tinggal di desa dan menjadi petani, meninggalkan kasta bangsawannya dan meskipun tetap sebagai tuan tanah. Seperti yang penah ditulis oleh penerjemah favoritku, adik dari Pramoedya Ananta Toer, yaitu Koesalah S. Toer, bahwa Pangeran Levin adalah alter ego dari Tolstoy itu sendiri. Bersama kemampuan bahasanya, Tolstoy juga meramu dengan berbagai kebudayaan seperti kebudayaan Rusia, kebudayaan Inggris, kebudayaan Prancis dan kebudayaan Jerman.

Dari perceraian seorang artis papan atas di Indonesia ke kasus relasi Anna Karenina, Pangeran Vronsky dan Pangeran Karenin, suami Anna; dan aku berpikir bahwa, itu memiliki suatu persamaan dengan relasi yang terjadi pada Perang Dunia I yang ditulis oleh Duta Besar Prancis untuk Indonesia dan Duta Besar Jerman untuk Indonesia yang berjudul ‘Honoring the dead, learning from the past and reconciling for the future’ di koran The Jakarta Post. Aku menggaris-bawahi frasa ini:

Reconciliation is the precondition for stable relationships between nations; it is the only way to end the vicious circle of hate and revenge, resentment and extremism. Reconciliation is also crucial inside our societies, lest they breed aggressive ideologies. We should be aware of today’s dangers, like populism and nationalism, which are growing in many parts of the world.

Dan,

An ancient and rather infamous proverb says “si vis pacem para bellum”–if you want peace, prepare for war. One hundred years after the end of World War I, we all should have learned our lesson, and know how deadly this notion can be.

Dari dua petikan di atas, aku mencoba untuk mengambil posisi netral yang mana aku berada dalam pemahaman untuk merumuskan perang-perang di dunia dari masa lalu, aku harus bisa memahami perang di dalam diriku sendiri.

[1] https://www.youtube.com/watch?v=jj4nT-MxcF4

[2] https://www.thejakartapost.com/academia/2018/11/12/honoring-the-dead-learning-from-the-past-and-reconciling-for-the-future.html

L’Agenda douzième jours. 20 Novembre 2018. (trilingual/tiga bahasa).

[Prancis] J’ai commencé aujourd’hui pour continuer mon livre sur la culture d’Allemagne par John Ardagh, un chercheur. Sur le theme d’Allemagne de l’Ouest et d’Allemagne de l’Est en «the one-party State,» en l’anglais et ai souligné, qui est commencée par la page de 388, en fragments de phrases, par exemples:

1) […] those who in Western societies would be opinion-makers or social critics.

2) They had grown used to the system; and most of them had no direct experience of Western democracy (after all, the last free elections had been in 1933). Their concerns were more practical and material.

3) […] But they were careful not to flaunt their modest wealth as they might in the West, for this was still ideologically mal vu […]

4) The failure to report or explain the consumer shortages was just one aspect of a general suppression of information and ultra-selectivity of news in the State-controlled newspapers, radio and television. Any event at home or abroad that embarrassed the regime or went against its policy was passed over in silence or relegated to an inside paragraph.

5) News priorities were entirely different from those in the West, and this was not just a matter of expected political bias but of a different philosophy of the role of the media.

6) […] ‘We know the West will cover this story better than we can, so let’s not mention it.’ The only retort that GDR TV did make to Western competition was to run a programme called Der Schwarze Kanal (black channel) that sought to show up the week’s ‘lies’ and ‘distortions’ on West German TV.

7) This was about as far as ‘public opinion’ had any organised forum. The party rulers would also listen to the views of a kind of institutionalised counter-elite, made up of scientist, academics, managers and senior economic officials who could express their opinions on specialist matters, but must then dutifully execute Politbüro policies.

Après ça, dans le sous-chapitre «Brecht to Biermann: Dealing with Intellectual Dissidents», j’ai noté quelques les nommés des personnes, par exemple:

1) Anna Seghers (Une Romancière); 2) Stefan Heym (Un Romancier); 3) Stephan Hermlin (Un Poète); 4) Ernst Bloc (Un Philosophe); 5) Wolfgang Harich (Un Philosophe de Marxist); 6) Uwe Johnson (Un Romancier); 7) Christa Wolfs (Une Romancière); 8) Ulrich Plenzdorf (Un Dramaturge); 9) Wolf Biermann (Un Chanteur et Poète de Satiriste); 10) Rudolf Bahro (Un Économiste); 11) Günter Kunert (Un Poète); 12) Reiner Kunze (Un Poète); 13) Volker Braun (Un Écrivain Satiriste); 14) Roger Loewig (Un Artiste); 15) Heiner Müller (Un Dramaturge).

Après ça, j’ai appris encore des cours d’allemand sur le niveau A1 et ai lu deux textes dans le livre de cours que j’ai enregistré par un enregistreur sur mon téléphone, sur les pièces de la chambre et la correspondance sous forme d’informel. J’ai avoué que j’étudie de manière incohérente et c’est difficile.

Quelques mois quand j’ai appri l’allemand, je ne faisais plus concentré. A cette époque, je sentais que le programme d’étude de ma langue et ce n’était pas bien arrangé. Ensuite, je pensais que je devais oser admettre mon échec de ce que je faisais, et ce n’étais pas la faute des autres mais c’étais de ma faute.

De cette expérience, je prend les leçons sur le «temps», ce qui est très difficile. Si quelqu’un(e) est capable de maîtriser le temps à travers un très long processus dans la gestion du temps, c’est quelqu’un(e) qui valorise le «temps». Par exemple, s’il fait un accord avec quelqu’un(e) d’autre, alors il vient plus tôt qu’à partir du temps spécifié. Il/elle, qui garde ce temps, ne veut pas décevoir quelqu’un pour attendre, même si lui-même gardera ce temps, et sera piégé dans sa propre attente. Je l’appelle un jeu de temps paradoxal: passé (past), présent (present) et futur (future).

Pour ces cinq années, j’apprends toujours à comprendre sur le «temps». Certains d’entre moi ont réussi, d’autres ont échoué. Je pense que je présente alors quelque chose qui se dit souvent avec: la dualité. Selon Mustofa Bisri (Gus Mus), il n’y a rien de parfait chez l’homme, et la perfection n’appartient qu’au Créateur, Le Dieu.

J’ai la chance d’apprendre (un peu) sur la déconstruction de Jacques Derrida. Il est possible que je fasse la deconstruction sur mon échec dans l’exécution de la gestion du temps d’apprendre l’allemand. Au début, j’ai un plan pour étudier l’allemand par une heure, mais cela n’a fonctionné que quatre mois. Par la déconstruction, je veux le rénover l’interprétation du «temps» sur mon échec et, à venir, je voudrai le changer à quinze minutes, chaque jour, lentement, constamment.

Puis-je? Le temps va se répondre, se répondrai.

*

[Indonesia] Aku memulai hari ini dengan melanjutkan bacaan tentang Kultur Jerman karya John Ardagh, seorang peneliti. Pada tema tentang Jerman Barat dan Jerman Timur dalam ‘the one-party State,’ dalam bahasa Inggris dan aku menggaris-bawahi, yang dimulai pada halaman 388, pada penggalan frasa seperti:

1) […] those who in Western societies would be opinion-makers or social critics.

2) They had grown used to the system; and most of them had no direct experience of Western democracy (after all, the last free elections had been in 1933). Their concerns were more practical and material.

3) […] But they were careful not to flaunt their modest wealth as they might in the West, for this was still ideologically mal vu […]

4) The failure to report or explain the consumer shortages was just one aspect of a general suppression of information and ultra-selectivity of news in the State-controlled newspapers, radio and television. Any event at home or abroad that embarrassed the regime or went against its policy was passed over in silence or relegated to an inside paragraph.

5) News priorities were entirely different from those in the West, and this was not just a matter of expected political bias but of a different philosophy of the role of the media.

6) […] ‘We know the West will cover this story better than we can, so let’s not mention it.’ The only retort that GDR TV did make to Western competition was to run a programme called Der Schwarze Kanal (black channel) that sought to show up the week’s ‘lies’ and ‘distortions’ on West German TV.

7) This was about as far as ‘public opinion’ had any organised forum. The party rulers would also listen to the views of a kind of institutionalised counter-elite, made up of scientist, academics, managers and senior economic officials who could express their opinions on specialist matters, but must then dutifully execute Politbüro policies.

Kemudian dalam sub-bab ‘Brecht to Biermann: Dealing with Intellectual Dissidents’ aku mencatat beberapa nama dari beberapa persona, seperti:

1) Anna Seghers (Novelis); 2) Stefan Heym (Novelis); 3) Stephan Hermlin (Penyair); 4) Ernst Bloc (Filsuf); 5) Wolfgang Harich (Filsuf Marxist); 6) Uwe Johnson (Novelis); 7) Christa Wolfs (Novelis); 8) Ulrich Plenzdorf (Dramawan); 9) Wolf Biermann (Penyanyi dan Penyair Satiris); 10) Rudolf Bahro (Ekonom); 11) Günter Kunert (Penyair); 12) Reiner Kunze (Penyair); 13) Volker Braun (Satiris); 14) Roger Loewig (Seniman); 15) Heiner Müller (Dramawan).

Sesudahnya, aku mempelajari kembali pelajaran bahasa Jermanku di A1 dan membaca dua teks dalam buku kursus yang aku rekam melalui recorder di ponselku tentang bagian-bagian kamar dan surat-menyurat yang berbentuk informal. Aku mengakui bahwa aku belajar dengan tak-konsisten dan itu sungguh sulit.

Beberapa bulan ketika aku telah belajar bahasa Jerman, aku tak lagi fokus. Saat itu, aku merasa bahwa jadwal dari waktu belajar bahasaku yang telah aku susun dalam manajemen waktuku tak tersusun rapi. Lalu, aku berpikir bahwa aku harus berani mengakui kegagalan dari apa yang aku jalankan, dan itu bukanlah kesalahan dari orang lain melainkan adalah kesalahanku sendiri.

Dari pengalaman itulah, aku mengambil pelajaran tentang ‘waktu’ yang sangat sulit. Apabila seseorang telah mampu menguasai ‘waktu’ melalui proses yang sangat panjang dalam manajemen waktu, ia adalah seseorang yang menghargai ‘waktu.’ Contohnya, bila ia melakukan perjanjian dengan seseorang yang lain, maka ia datang lebih awal dari waktu yang ditentukan. Ia, orang yang menepati waktu itu, tak ingin mengecewakan seseorang dengan menanti, meskipun ia sendiri, orang yang (akan) menepati waktu itu, (akan) terjebak dalam penantiannya sendiri. Aku menyebutnya dengan permainan paradoks tentang waktu: Masa lalu, masa sekarang dan masa depan.

Selama lima tahun ini, aku selalu belajar memahami ‘waktu.’ Sebagian aku berhasil, sebagian aku gagal. Aku berpikir bahwa aku kemudian menghadirkan sesuatu yang sering dikatakan dengan: dualitas. Tak ada yang sempurna dalam manusia, kata Mustofa Bisri (Gus Mus), dan kesempurnaan hanya milik Sang Pencipta.

Aku beruntung belajar (sedikit) hal tentang dekonstruksi dari Jacques Derrida. Itu mungkin bahwa aku melakukan dekonstruksi pada kegagalanku dalam menjalankan manajemen waktu dari belajar bahasa Jerman. Awalnya, aku memiliki rencana belajar bahasa Jerman dalam kurun waktu satu jam dan hanya berhasil empat bulan. Melalui dekonstruksi, aku ingin merenovasi ulang tafsiran tentang ‘waktu’ pada kegagalanku dalam menjalankan manajemen waktu dari belajar bahasa Jerman dengan mengubahnya menjadi lima belas menit, setiap hari, secara pelan-pelan, dengan konsisten.

Bisakah aku? Waktu yang akan menjawab dirinya sendiri.

L’Agenda Onzième Jours. 7 Novembre 2018.

Aujourd’hui j’ai écrit sur l’existentialisme de Søren Kierkegaard, un philosophe en Danemark, par exemple, quand je recois l’emploi l’un des entreprises de la France bien que je gagne le grande salarie mais ce n’est pas ma passion! Je pense que je préfère au début éprouver des difficultés à apprendre beaucoup des choses des lecturers et researchers et je serai ensuite un enseignant ou un chercheur. Il y a deux sujet à la et je dois choisir entre eux, c’est le devoir! Enfin, les choix sont apparaitre un risque et je dois oser pour faire face la douleur. C’est sur la lutte, sur le choix qui vient un risque et un défi pour produire un amour éternel. J’ai étudié le français depuis 2015 et j’ai connu sur la douleur avec le silence. Je veux être une personne utile pour les gens que j’aime.

L’Agenda dixième Jour. 24 Octobre 2018.

A midi, j’ai recopié d’un article du magazine L’Obs sur le band Oasis qui est écrit par David Caviglioli. Ce que j’ai cité d’un paragraph pour raconter sur d’enfance de Liam et Noel qui est très triste. Avec sa mère, Liam, Noel dan Paul ont quitté la maison sans leur père dans la grand-rue et ont déménagé en banlieue. J’ai alors vérifié leur enfance sur Wikipedia et ils ont eu la violence physique de leur père. J’étais silencieux. Dans cette condition, Je suis souvenu d’Ariel Peter qui aimait d’Oasis. Dans le livre sur le voyage de son groupe, il a écrit: Il y a eu mener aux genres punk, metal et grunge. C’est comme chercher une identité et il préfère étudier les œuvres d’Oasis. J’ai pensé qu’il a donné une forme d’honnêteté qu’une personne n’a osé révéler. Dans une autre page, c’est toujours dans le contexte de l’honnêteté, j’ai rouvert le livre d’Ajip Rosidi, un écrivain que j’admire, parce qu’il a osé exprimer son honnêteté dès son enfance lorsqu’il a choisi de ne pas passer l’examen scolaire à cause d’un facteur de fraude système. Il a écrit sur l’étymologie du mot “bagarre”, sur la manière de créer un plaisir de lire qui concerne les bibliothèques, l’édition et la recherche; sur le plaisir d’écrire en ce qui concerne les honoraires de l’auteur et le climat d’écriture dans les pays développés. Ceci, quelque chose que je pourrais prendre des leçons aujourd’hui.

L’Agenda neuvième Jour. 19 Octobre 2018.

Commençant une poste que j’ai écrit dans mon réseaux sociaux, ce qu’il a été sur le nouvelle de Jacobin Magazine. Dans ce magazine a raconte sur le démocratie sociale en Norvège. Je pense qu’il a coopéré entre le capitalisme et le socialisme et c’est interessant pour moi. Je suis souvenu que Hatta a dit sur son voyager et le langue en Norvège dans son otobiographique. Alors, le soir dans ma classe francais j’ai re-appris sur «qui, que et dont» et dans l’anglais cela même avec «who, that, et which». Par exemple:

1). Qui:

– Il envoie la lettre.

La lettre est dans son bureau.

-Il envoie qui est dans son bureau.

2). Que:

-J’ecoute le nouvelle.

-Tu donne ce nouvelle.

-J’ecoute que tu donne.

3). Dont:

a) -C’est un argent.

-Il a payé beaucoup de l’argent.

-c’est un argent dont il a payé.

b) –Le vêtement est sur le lit.

-La marque du vêtement est H&M.

-Le vêtement dont la marque est H&M est sur le lit.

Avant j’ai déjà appris avec Mme. N. et maintenant ai appris avec Mme. D. J’ai senti que l’enseignement étant tous les deux très différent. Selon moi, Mme. D. a expliqué en détail.

L’Agenda Septième Jour. 15 Septembre 2018.

Hier, j’ai essayé sur le méthode de transcription qui existais dans le YouTube. Le transcription est le transfert d’énoncés ou de sons sous forme écrite. J’ai eu cette transcription quand j’étais dans le cours de français, lorsque ma prof, Mme Dewi, a réfléchi aux vidéos que mes amis et moi-même avions apprendre. Et puis, tout à coup, je me suis souvenu de mon ancien monde en utilisant le BMX Flatland à Malang, précisément à la Station, et je me suis souvenu d’un joueur de BMX français, Matthias Dandois. Ensuite, j’ai cherché sa vidéo sur Youtube et ai appris la transcription. A propos de Dandois, il était un joueur de BMX du même âge que moi, qui a eu un grand sponsor nommé Red Bull. Lorsque j’ai visité le site de Redbull, j’ai trouvé beaucoup des nouveaux choses, l’un d’eux sur le mot «en développement», car non seulement dans la discipline du BMX, mais aussi dans d’autres sports extrêmes tels que la planche à roulettes ou le ski. Il y a quelques heures, en regardant Liverpool jouer contre Tottenham Hotspur avec un score de 2-1, dans un café avec le café Gresik, qui a été occupé par de nombreux étudiants de Java Est, j’ai continué à lire sur le climat des entreprises et du travail en Allemagne qui a analysé par John Ardagh. Très intéressant! J’ai beaucoup de nouvelles choses que je ne connais pas. Ensuite, j’ai changé ma façon de lire. Après avoir lu les cinq pages, lentement, en soulignant le terme d’allemand dans le contexte du climat de l’entreprise et en soulignant les mots anglais que je ne sais pas pour ajouter à mon vocabulaire anglais. Ensuite, mes yeux ont été fixés sur la phrase sur la façon dont le chef du bureau d’une entreprise allemande accorderait une attention au travailleur malade pendant six semaines; Ensuite, j’ai noté d’autres domaines qui renforcent l’entreprise elle-même, tels que: le management, le droit, la planification financière, y compris les nouvelles installations et équipements, en dehors de la main-d’œuvre. Non seulement cela, il y a une autre histoire, à propos d’un entrepreneur qui a licencié une travailleuse, appelée Bunga, et le remplacer par une autre femme, appelée Bulan, puis l’entrepreneur doit donner de l’argent à Bunga pendant un an jusqu’à l’obtention du prochain emploi, mais à la condition que l’intérêt soit entré pour la première fois dans l’une des parties qui se battent pour les droits du travail. Personnellement, très systématique, et j’ai hâte de découvrir les systèmes d’entreprise tels que les vêtements de sport allemands, comme Adidas et Jack Wolfskin; ou des entreprises automobiles telles que Volkswagen à Wolfsburg ou Bayerische Motoren Werke à Munich.

L’Agenda Sixième Jour.

Hier, je suis allé à PKKH, UGM, un bâtiment qui créait en divers événements culturels. Alors, j’ai commencé chercher des vieux livres et ai vu les livres de Hatta, Natsir, Daoed Joesoef, mais je n’ai intéressé pas avec ces livres. Je ne sais pas, il semble que je sente déjà changer dans ma vie depuis j’ai appris la Français et l’Allemand. Alors, environ 15 minutes, dans un des vendeurs de vieux livres, je voyais un livre qui avait titre ‘Germany and the Germans’ de John Ardagh. Ce livre explique sur l’Allemagne à côté de l’économie, l’industriel, le politique, et cetera. Dans le domain de l’économie, j’ai trouvé un terme qui me fait interesser, s’appelle «Miracle-Economy»; quand je le cherchais dans le Goggle, je trouvais du fait que Les Pays-Bas est un état qui fait le premier Miracle-Economy moderne à des années 1600. Pour ceux qui ont suivi l’histoire indonésienne, 1600 était l’année de la colonisation de l’Indonésie par Les Pays-Bas. C’est intéressant!

L’Agenda Cinqieme Jour.

Cette jour est le muharram, le nouvelle année dans la tradition d’Islam. Je ne sais pas pourquoi aujourd’hui je me sens très heureux, un vrai bonheur qui naturel; peut-être à cause de post que j’ai écrit dans un de mes reseaux sociaux, en particulier, dans la facebook. A là, j’ai écrit sur ma pension qui a été construit à 1993 par l’effort de mon grand père. Alors, ma famille qui vient de Surabaya doit déménager à Malang pour installer cette pension. Année par année, ma famille luttait tres fort pour vivre, et un jour, mon Dieu être donne son amour à notre famille.

L’Agenda Quatrieme Jour.

Hier ai été le jour qui ne m’ai compri pas. L’un des petit magasins, dans rue Nologaten, Yogyakarta, Je pratiquais pour ecouter en Français, sur la femme artiste et le tableau. Quand je l’écoutais, soudainement il y avais un message et me demandais pour être une interprète de conférence. Une interprète de conférence est le monde qui different avec un traducteur, bien que tout les deux signifie avec le mot ‘menerjemahkan’ en l’Indonésie. Une interprète de conférence pour l’oral, alors que un traducteur pour l’écriture. Ce message n’ai dit pas que cet évènement a été un évènement international de Les Nations Unies. Je suis surpris! Honnêtement, Je ne suis pas prêt à accepter ce travail. Ma compétence pour écouter vrainment manquer! Avant il y avais ce message, je prenais le classe de conversation avec ma professeur, Aude Vidal. Dans la classe d’Aude, jai écouté seulement et peu ai parlé, en effet c’est pas bien. Jai dû osé pour beaucoup de parler et parler pour être une interprète de conférence. Alors jai envoyé ce message à ma autre français professeur, elle a dit que elle contactera ses colleges. Dans le samedi, 18 heures, je suis allé seule pour boire du café et ai continué lire en français. La peur de l’échec devenir un fantôme effrayant, je dois pouvoir cette chose. Ensuite, par hasard, je souviens avec l’essay de Mohammad Hatta pour un évènement international sur la femme. Est-ce qu’on appelle un rêve devenu réalité? Le résultat d’une lutte? Je ne sais pas. Le 13 septembre serai la réponse.